Déployer le pouvoir de l’intention

Coaching
12 mai 2020

Si nos pensées créent les expériences de notre vie, comment éduquer notre mental pour qu’il utilise le pouvoir de l’intention à bon escient ?

Pensée positive et processus de pivotement

Les adeptes de la pensée positive – de la méthode Coué à la Loi d’attraction – estiment que la base d’une vie harmonieuse consiste à se répéter des « mantras » positifs.

Esther Hicks, notamment, évoque le Processus de Pivotement qui consiste à parler de ou à penser à ce que nous désirons plutôt qu’à s’exprimer à partir d’un manque. Ainsi, une personne qui veut maigrir doit avoir l’intention de devenir mince plutôt que de vouloir cesser d’être grosse. Les pensées positives et alignées sur notre être intérieur nous procurent du bien-être. Pour se sentir heureux et bien dans sa vie, il s’agit donc de se demander : « qu’est-ce que je veux vraiment ? » et de prendre conscience des émotions qui surgissent.

Mais cette question est loin d’être simple et il nous est souvent plus facile de savoir ce que nous voulons changer !

Par ailleurs, en admettant que notre intention soit claire et formulée positivement, il y a toujours deux dangers potentiels à se reposer sur ce type de croyances :

  1. de penser qu’il « suffit d’y croire » et de formuler nos intentions tranquillement assis.e dans le canapé … sans poser les actions nécessaires !
  2. de se sentir coupable si les résultats tardent à venir ou ne sont pas à la hauteur de nos attentes.

Pensées limitantes et pouvoir de l’intention

Au cours de ma pratique de coaching, j’ai constaté que la compréhension de ce que l’on désire être ou devenir est loin d’être acquise. En partie parce qu’un certain nombre de pensées limitantes empêchent le mental d’accéder à ce que Wyane Dyer appelle le Pouvoir de l’Intention.

J’ai découvert qu’une question peut aider, non pas à trouver une réponse immédiatement, mais à débloquer la situation :

« As-tu (vraiment) envie que les choses aillent mieux ? »

« As-tu (vraiment) envie d’aller bien ? »

Si tu fais cet exercice et que tu es honnête avec toi-même, tu risques fort de t’aperçevoir que la réponse est … non ! Car nous nous accrochons – inconsciemment – à nos drames, à nos échecs, à nos faillites. Pourquoi ? Parce que, ce faisant, nous nous dédouanons de nos responsabilités. Et c’est toujours plus confortable de penser que c’est la faute des autres, de mes parents – surtout de mes parents ! – de mon employeur, de mon conjoint, de mes enfants, etc. que d’assumer les conséquences de ses choix avec son potentiel d’incertitude et d’échecs.

Et tant que l’on « tient » à aller mal – pour rester dans la victimisation ou obtenir l’approbation des autres, par exemple – le pouvoir de l’intention peinera à se déployer.

Par exemple, imagine que ton travail actuel ne te plaise plus et que tu veuilles changer de job. Ton intention est claire, tu sais quel métier et quel secteur d’activité t’intéressent, mais tes candidatures restent sans réponse et rien ne semble bouger en ta faveur.

Demande-toi ce qui, dans cette situation, te fait souffrir mais que tu ne veux pas lâcher ? Peut-être que tu passes pour une personne dévouée et responsable aux yeux de ton entourage (et à tes propres yeux) et que choisir un métier qui te plairait te ferait passer pour une personne égoïste ? Peut-être que tu es victime d’un patron tyrannique et que cela valide ta croyance que le travail est un endroit où l’on ne peut pas s’épanouir ? Peut-être que sortir de ta zone de confort t’exposerait à un échec et que tu n’es pas prête à l’assumer ?

Prendre conscience de tes pensées limitantes, puis les déconstruire petit à petit, établira le fondement sur lequel déployer le pouvoir de ton intention.

Le Pouvoir de l’Intention sur Le Quart d’Heure Antidépresseur

Barbara_Coach_Happiness

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse

Fondatrice de The Happiness Factory

 

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Meyer

Je pose mon intention de me libérer de la colère que j éprouve contre ma hiérarchie

[…] est un concept très New Age, souvent corrélé à la Loi d’Attraction qui stipule que l’on attire à soi (expériences, personnes, biens matériels, etc.) ce que […]

[…] accueillons François Muller, Magnétiseur, pour une émission dédiée aux âmes et à leur impact dans notre […]

[…] réalité est une construction basée sur des pensées et des croyances comme par exemple « Je suis nulle en maths » ou « je ne sais rien faire de mes 10 doigts». […]

[…] L’auteur, psychologue, a mis le kaizen en pratique avec des patients, dont il relate ici l’histoire. Une analyse de nos comportements pleine de finesse et de compréhension, avec des exercices pratiques qui nous aident à dépasser nos résistances, à avancer à petits pas pour des bonds de géants. […]

[…] soin, qui dure environ deux heures et demi. Elles allument une bougie et me demandent de poser mon intention, laquelle accompagnera le rituel du début jusqu’à la fin. Savoir dans quel état d’esprit je […]