désencombrement

Le désencombrement numérique : guide pratique

Organisation, coaching

6 Janvier 2023

J’ai passé l’essentiel des derniers jours de fin d’année à désencombrer ma vie numérique. En clair, j’ai « nettoyé » mes boîtes mail, mes drives et autres stockages numériques divers et variés, mes applications sur mon smartphone et même mes groupes WhatsApp. Remettre de l’ordre dans cet univers virtuel m’a fait un bien fou … dans la vie réelle !

 

Alors que mon intérieur et mon espace de travail sont (relativement) désencombrés, j’ai constaté, en faisant le bilan de fin d’année, que ma vie numérique est un véritable fouillis. Pour ne pas dire un capharnaüm avec un grand C. J’ai toutes sortes de fichiers sur mon disque dur et sur mes Drive (5 comptes différents !) que je garde « au cas où ». Certains de mes 7 comptes de messagerie affichent plus de cent messages que je m’étais promise de traiter un jour ou l’autre. Les nombreuses newsletters auxquelles je me suis abonnée attendent encore que je les ouvre. Photos, mp3, fichiers vidéo, pdfs, documents de traitement de texte, feuilles de calcul : j’ai de tout cela plusieurs paquets dispersés un peu partout, en errance.

 

Les coûts cachés de l’encombrement numérique

 

Le problème, c’est que l’encombrement numérique a d’abord un coût financier. Passé une certaine limite, assez vite atteinte, le stockage sur les drives et autres clouds devient payant. Le stockage des données en local nécessite l’achat de disques de stockage ou de clés USB. Le foisonnement de fichiers ralentit l’ordinateur, ce qui conduit inévitablement à l’achat d’un modèle plus performant.

 

Cette « pollution » numérique a aussi un véritable impact environnemental.  Le streaming et le cloud sont de gros consommateurs d’énergie, les batteries des smartphones s’usent proportionnellement au nombre d’applis qui tournent en tâche de fond et il faut plusieurs kilos de matières premières pour fabriquer chaque appareil connecté. Selon l’ADEME, la pollution numérique représenterait jusqu’à 2,5 % des émissions de CO2 totale en France, « soit l’équivalent du trafic aérien au-dessus du sol français »[1].

 

Enfin, ce débordement nous fait perdre énormément de temps, il est énergivore et amène du stress. Comment je le sais ? Parce qu’en désencombrant ma vie numérique, j’ai ressenti un véritable soulagement, un gain de temps et j’ai même retrouvé le plaisir d’ouvrir ma boîte mail !

[1] https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/environnement-la-pollution-numerique-en-chiffres_4922901.html

 

Comment savoir si tu souffres de « pollution » numérique ?

 

Pour savoir si tu croules sous les fichiers numériques de toutes sortes (et s’il est temps d’agir), voici quelques symptômes :

 

  • Tu as au moins 20 dossiers et / ou sous-dossiers sur ton disque dur
  • Ta liste de signets (favoris) Internet est si longue que tu ne sais plus ce qu’elle contient
  • Ta messagerie contient plus de 100 mails, dont certains datent de 6 mois et plus
  • Tu n’arrives jamais à retrouver les photos que tu cherches
  • Ton disque dur est plein à 75 % ou plus
  • Tu as des dossiers de documents et livres numériques à lire qui prendraient un an si tu t’y mettais aujourd’hui

 

Si tu as répondu « oui » à plusieurs de ces questions, il est plus que probable que tu aies besoin de désencombrer ta vie numérique. Bienvenue au club !

 

Si toi aussi tu veux franchir le pas et alléger ton ordi et ton smartphone, voici 7 conseils pratiques que je te propose, et que j’ai mis en application tout récemment.

 

Comment te dépolluer : le désencombrement numérique

 

  1. Fais une purge massive

Au début, consacre du temps à purger tes fichiers. Tu peux t’y mettre plusieurs heures de suite, une bonne fois pour toutes. Dans ce cas, prévois de le faire sur un week-end ou pendant tes jours de congés. C’est l’option que j’ai choisie personnellement – parce que – femme pressée que je suis – je préfère donner un grand coup de collier et passer à autre chose 😉

Mais tu peux aussi adopter la méthode Kaizen et inscrire trente minutes par jour dans ton planning pour purger tout ce que tu peux. Cible chaque jour un dossier, du plus grand au plus petit. Par « dossier », je veux dire tout ce qui contient des fichiers ou des infos numériques : comptes de messagerie, drive ou cloud, disques durs, clés USB, signets Internet, sous-dossiers, etc. Cela prendra plus longtemps mais le résultat sera le même : lorsque tu auras terminé ta purge massive, tu te sentiras incroyablement bien !

  1. Un seul endroit pour tout

    Une fois que tu as simplifié, je te suggère de t’organiser de façon à ce que tout ce dont tu as besoin soit regroupé, soit dans un seul endroit, soit dans le moins d’endroits possible. Par exemple, ne choisis qu’un type de stockage – drive, cloud ou ton disque dur – et le moins de comptes possibles. J’avais cinq comptes Google différents, avec des dossiers dispersés sur les drives reliés à ces comptes, et je les ai regroupés sur trois comptes : un compte partagé[1], un compte pro et un compte perso.

  2. Diminue tes abonnements aux infolettres

    Comme je suis curieuse et que j’aime apprendre, j’ai tendance à m’inscrire à de nombreuses newsletters dont je ne lis bien souvent que … le premier numéro ! Passe en revue tes abonnements et désinscris-toi si tu constates que tu ne consultes plus les messages depuis trois mois – personne ne t’en voudra ! Dis-toi que si l’information te manque, tu peux te réabonner à tout moment.

 

  1. Fais le ménage dans ta boîte de réception

Avoir une boîte de réception surchargée est accablant. Passe en revue chaque élément jusqu’à ce que ta boîte de réception soit vide, ou presque. Efface les anciens messages et les informations qui ne te servent plus. Ne garde que le strict nécessaire en sachant que tu peux à tout moment retrouver les mails que tu as envoyés et ceux auxquels tu as répondu. Et tu peux archiver les courriels dont tu veux absolument garder une trace.

Et à l’avenir, pour garder une boite de réception désencombrée, prends une décision immédiate à chaque fois que tu la consultes. Pour chaque courriel entrant, tu as quatre possibilités :

  • le supprimer
  • le déléguer à quelqu’un d’autre
  • le faire immédiatement, si ça prend moins de 2 minutes
  • le reporter à plus tard et dans ce cas, l’ajouter à ta « To Do » liste.

Ne zappe pas cette décision et ne la remets pas à plus tard. Dans tous les cas, ne laisse pas l’élément dans ta boîte de réception. Supprime-le ou classe-le.

[1] Compte partagé par un collectif d’expertes dont je fais partie, Le Quart d’Heure #LQH www.bienetre-lqh.com

désencombrement

 

  1. Vide le bureau de ton ordinateur

J’avais beaucoup d’icônes, de dossiers et de raccourcis sur le bureau de mon ordinateur. J’ai commencé à les supprimer et à les trier, mais ce n’est pas encore fini. Mon objectif est d’obtenir un bureau propre et dégagé. C’est plus apaisant et mon Mac sera plus rapide. J’ai l’intention d’utiliser un système de classement simple avec un dossier pour les téléchargements, un autre pour les dossiers en cours et un autre pour les lectures.

  1. Réorganise ton smartphone

Réorganise ton smartphone par « pages ». Dédie chaque page à une activité précise. Par exemple, en page d’accueil, j’ai mis toutes les applis dont je me sers quotidiennement : calendrier, mails, contacts, réglages, photo et mes principaux réseaux sociaux. En page 2, j’ai placé toutes mes applis professionnelles : Drive, Trello, WordPress, Zoom, Canva, Evernote, 1Password, … En page 3, mes applis banques et achats, en page 4 mes applis voyages et déplacements, etc.
Tu peux utiliser des Widgets pour illustrer chaque page (j’ai choisi Widgetsmith) et tu peux même harmoniser les couleurs de tes icônes pour créer une expérience de navigation plus esthétique et plus ergonomique (appli Raccourcis sur iPhone).

  1. Garde tes bonnes habitudes

Une fois que tu as vidé tes anciens fichiers, courriels, comptes et ton bureau, la clé est de les garder … vides ! Lorsque tu es tenté・e de classer quelque chose, vois si tu peux plutôt le supprimer. Quand le moment est venu d’accroître ta capacité de stockage, vois si tu peux plutôt réduire tes besoins de stockage. À tout moment, cherche à simplifier au lieu de compliquer. Il s’agit d’un changement d’état d’esprit qui s’applique d’ailleurs à d’autres domaines de ta vie !

Pour faire de la purge une routine, mets des rappels dans ton calendrier. Selon tes besoins, tu peux faire une purge tous les quinze jours ou tous les mois. L’essentiel, c’est d’en faire une habitude régulière pour vivre une vie numérique simple à partir de maintenant et avoir plus de temps pour ce qui compte vraiment.

 

Que tu passes au désencombrement numérique pour des raisons financières, pour gagner du temps ou pour améliorer ta qualité de vie, c’est un pas que tu ne regretteras pas d’avoir franchi. Car ces données numériques invisibles polluent nos esprits et notre planète. La pollution numérique va augmenter crescendo au fil des prochaines années jusqu’à devenir la première source de pollution, dépassant celle des transports routiers et aériens. On a donc toutes et tous à y gagner à passer au désencombrement numérique !

 

 

 

 

Sources d’inspiration :

A 3-Step Cure for Digital Packrats, and How to Know If You’re One of Them

https://etre-minimaliste.com/pollution-numerique-strategie-pour-un-desencombrement/

[1] Compte partagé par un collectif d’expertes dont je fais partie, Le Quart d’Heure #LQH www.bienetre-lqh.com

Pour aller plus loin, découvre le Carnet de Route « J’allège ma vie »

 

Faire du tri, ça sert à quoi ?

Ranger chez soi revient à ranger en soi. Je t’invite à trier une bonne fois pour toutes ton intérieur, à mettre de l’ordre dans ta vie et à te libérer la tête pour consacrer ton énergie à ce qui compte vraiment pour toi. Ça te dit ?

Aide-toi en 3 semaines seulement

Avec ce Carnet de Route, pratique pendant 3 semaines des exercices basées sur la psychologie positive et renoue avec un désencombrement durable et libérateur, autour de toi et en toi. Je t’accompagne tout au long du chemin, notamment avec une séance de coaching personnelle.

Un Carnet de Route simple et ludique, ça change la

vie !

Ce Carnet de Route est conçu pour les personnes actives comme toi qui n’ont « pas le temps ».. Les exercices s’intègrent facilement à un planning chargé. Ils sont garantis « zéro prise de tête ». Tu atteins ton objectif en t’amusant. Que demander de plus ?

 

j'accueil l'incertitude
j'accueil l'incertitude

Pour aller plus loin, découvre le Carnet de Route « J’allège ma vie »

 

Faire du tri, ça sert à quoi ?

Ranger chez soi revient à ranger en soi. Je t’invite à trier une bonne fois pour toutes ton intérieur, à mettre de l’ordre dans ta vie et à te libérer la tête pour consacrer ton énergie à ce qui compte vraiment pour toi. Ça te dit ?

Aide-toi en 3 semaines seulement

Avec ce Carnet de Route, pratique pendant 3 semaines des exercices basées sur la psychologie positive et renoue avec un désencombrement durable et libérateur, autour de toi et en toi. Je t’accompagne tout au long du chemin, notamment avec une séance de coaching personnelle.

Un Carnet de Route simple et ludique, ça change la

vie !

Ce Carnet de Route est conçu pour les personnes actives comme toi qui n’ont « pas le temps ».. Les exercices s’intègrent facilement à un planning chargé. Ils sont garantis « zéro prise de tête ». Tu atteins ton objectif en t’amusant. Que demander de plus ?

 

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires