gratitude

La gratitude, c’est bon pour la santé !

Coaching

31 janvier 2021

La gratitude peut se définir comme la réponse émotionnelle positive à un don fait par une autre personne ou à ce que nous vivons. Comment inviter plus de gratitude dans sa vie et augmenter son bien-être et son bonheur ? Réponse en 5 conseils.

Plus qu’un simple merci

La gratitude est un sujet étudié depuis une vingtaine d’année maintenant par les ténors de la psychologie positive, notamment des chercheuses et des chercheurs comme Sonja Lyubomirsky (li-ou-bor-mirs-ky), Rébecca Shankland ou encore Robert Emmons.

Robert Emmons, professeur de psychologie à l’Université de Californie, a été le premier à distinguer un simple merci d’un véritable acte de gratitude. Selon lui, la gratitude est bienfaisante quand elle est exprimée en toute conscience, après être passée par deux étapes :

  1. La constatation du bien reçu, matériel (cadeau) ou immatériel (soutien moral par ex.)
  2. La reconnaissance du fait que la source de ce bienfait se situe en dehors de soi. Source qui peut être une autre personne, mais aussi la vie elle-même.

Être reconnaissant nécessite donc de reconnaître (dimension intellectuelle) et d’apprécier (dimension émotionnelle).

 

La gratitude est une plénitude de cœur qui vous déplace de la limitation et de la peur vers l’expansion et l’amour.

Deepak Chopra

Grâce aux études menées par ces scientifiques et aux progrès des neurosciences, on sait maintenant que la gratitude régule le stress, diminue les risques de maladies et améliore le fonctionnement immunitaire. Les gens qui pratiquent la gratitude se rétablissent plus vite à la suite d’une maladie et sont globalement en meilleure santé que les autres.

La gratitude améliore la qualité du sommeil, elle serait particulièrement bénéfique pour le cœur[1]. La gratitude joue un rôle clé dans le risque de dépression et la prévention du suicide[2]. On peut même aller jusqu’à dire que les émotions positives, dont la gratitude, permettent de prolonger l’espérance de vie d’environ 7 ans, selon une étude menée dans un couvent de religieuses au Minnesota et portant sur 150 ans d’archives[3].

Quelle que soit la méthode utilisée pour remercier, tout remerciement améliore d’une certaine manière notre santé.

Pourquoi tous ces bienfaits ? Eh bien nous disent les neurosciences parce que le sentiment de gratitude libère d’importantes quantités de dopamine, l’hormone du bonheur. Or la dopamine est associée au plaisir et influe directement sur notre comportement.

Alors oui, la gratitude c’est bon pour la santé physique et pour notre bien-être psychologique ! Essayons à présent de comprendre ce que la gratitude apporte dans nos vies. 

merci thank you

La gratitude, un “exhausteur” de bonheur 

1. La gratitude fait contrepoids au sentiment de manque

 

Nous avons tendance à nous concentrer sur ce qui nous manque, sur ce que nous n’avons pas ou ne sommes pas. Être reconnaissant.e pour ce que nous avons, dirige notre attention sur les choses heureuses de notre vie, générant des émotions positives.

La gratitude pourrait même être une antidote au matérialisme et à l’hyperconsumérisme qui gangrène nos sociétés. Parce qu’exercer sa reconnaissance pour tout ce que nous possédons déjà, nous empêche de combler le manque présumé de nos vies par d’autres achats qui encombrent nos placards.

2. La gratitude nous permet d’apprécier le chemin parcouru

 

En exerçant notre reconnaissance pour ce que nous avons accompli dans une journée, nous nous offrons un temps d’arrêt, nous marquons une pause. Cette pause nous permet d’apprécier le chemin parcouru et de souffler un peu. Elle nous réconcilie avec la vie.

3. La gratitude nous relie aux autres

 

En reconnaissant que l’événement qui nous apporte de la joie provient d’une source externe, nous nous relions aux autres. « Et plus nous exprimons notre gratitude aux autres, plus nous en sommes appréciés, donc plus ils sont aimables, donc plus nous avons de raisons de leur être reconnaissant, etc. C’est un cercle vertueux qui peut ne jamais être bouclé ! »

La main tendue vers l’autre en retour de son aide ou de son cadeau nous fait prendre conscience que nous avons besoin les uns des autres pour exister. Christophe André  considère que la gratitude est “bénéfique à l’estime de soi, car elle augmente le sentiment d’appartenance à un groupe, à une lignée, à une collectivité humaine.”

 

Soyons reconnaissants envers les gens qui nous rendent heureux. Ils sont les jardiniers qui font fleurir notre âme

Marcel Proust

 

Comment pratiquer la gratitude dans ta vie ?

Le fait est que de simples actes de gratitude ne te coûtent pas beaucoup mais qu’ils peuvent faire une énorme différence dans ta vie et dans celle des autres.

Voici 5 conseils pour t’exercer à ressentir plus de gratitude. Je t’invite à les tester, à adopter les pratiques qui t’apportent le plus de satisfaction et à t’entraîner régulièrement pour obtenir des résultats.

1. Séance matinale de gratitude

 

Prends 2 à 3 minutes chaque matin pour remercier la personne ou la chose pour laquelle tu te sens reconnaissant.e. Tu n’as rien à faire, si ce n’est fermer les yeux et remercier en silence.

2. Dire merci

 

Si quelqu’un a fait quelque chose de gentil pour toi, aussi petite soit cette chose, appelle-cette personne pour lui dire merci. Cela te prendra une minute ou deux.

S’il est trop tôt ou trop tard pour appeler, fais-toi une note et remets-le à plus tard, ou envoie-lui un courriel ou encore, si tu la croises, dis-le lui personnellement.

Et remercie du fond du cœur – pas du bout des lèvres !

3. Carnet de gratitude

 

Prends un carnet et un stylo. Chaque soir, repense à ta journée et note la réponse à cette question :

pour quoi suis-je reconnaissant.e aujourd’hui ?

Pense aux petites choses qui se sont passées : un éclat de rire, un café partagé, un rayon de soleil, un ronron de chat … le bonheur se cache souvent dans les petites choses !

Tu constateras aussi que tu éprouveras de la gratitude par le simple fait de « partir à la chasse de tes moments “chaudoudoux“ » !

4. Être reconnaissant dans les moments difficiles

 

C’est facile d’être reconnaissant.e pour tout ce qui est bon et positif dans ta vie. Mais qu’en est-il des moments négatifs ?

Parce que même quand nous pensons à une expérience en termes négatifs – stressante, mauvaise, triste, malheureuse, difficile – nous pouvons considérer l’événement sous un angle plus positif et nous rappeler qu’il y a du bon dans chaque situation.

En effet, nos problèmes peuvent être considérés comme des occasions de grandir, d’exercer notre créativité.

5. Prière de gratitude

 

Adopte une prière de gratitude. Elle ne doit pas nécessairement être religieuse. Trouves-en une qui te plaise et imprime-la ou fais-en ton fond d’écran. Voici un exemple de prière laïque :

 

Sois reconnaissant.e

Estime-toi heureux.se de ne pas avoir déjà tout ce que tu désires,

Si c’était le cas, de quoi pourrais-tu encore te réjouir ?

 

Sois reconnaissant.e de ne pas tout savoir,

Car cela te donne l’occasion d’apprendre.

 

Sois reconnaissant.e de traverser des moments difficiles.

Car ils te font grandir.

 

Sois reconnaissant.e pour tes propres limites

Parce qu’elles te donnent des possibilités de t’améliorer.

 

Sois reconnaissant.e pour chaque nouveau défi que tu rencontres,

Parce que cela te donne de la force et du caractère.

 

Sois reconnaissant.e pour tes erreurs,

Elles te donnent de précieuses leçons.

 

Sois reconnaissant.e quand tu ressens fatigue et lassitude,

Parce que cela signifie que tu as fait une différence.

 

Il est facile d’être reconnaissant.e pour les bonnes choses.

Une vie riche et épanouissante vient à celles et ceux qui savent

aussi être reconnaissant.e pour les revers.

 

La GRATITUDE peut transformer le négatif en positif.

Trouve un moyen d’être reconnaissant.e à chaque problème rencontré

car il pourra devenir une bénédiction.

Auteur inconnu

 

En résumé, pratiquer la gratitude est une bonne stratégie pour diminuer le stress et l’anxiété, développer des pensées positives, améliorer ses relations aux autres et augmenter sa satisfaction de vie et son sentiment de bien-être.

Et toi, que penses-tu des pratiques de gratitude ? C’est une seconde nature pour toi ?  Bravo !

Si tu as du mal à l’intégrer à ton quotidien, j’ai créé une routine d’auto-coaching qui peut t’aider : la Routine pour bien vivre avec l’incertitude.

Routine Abondace Page d'accueil

 

Au cours de ma pratique de coach professionnelle, j’ai constaté que pour amorcer un changement d’état d’esprit, le plus efficace est de mettre en place une routine.

La routine dont je parle ici est un ensemble de bonnes habitudes que je t’invite à répéter pendant 3 semaines, dont le carnet de gratitude.

Je t’explique comment faire concrètement pour remplir ton carnet et bénéficier de ce sentiment puissant qu’est la gratitude.

Tu trouveras aussi dans Ma Routine pour vivre avec l’incertitude une vidéo et des fiches à télécharger au format PDF pour connaître le pas à pas des gestes à réaliser, et notamment pour :

    • accueillir l’incertitude
    • cultiver un état d’esprit positif

Ces petites habitudes à prendre sont simples et facile à intégrer à ton quotidien. Pas de prise de tête !

Lance-toi et achète dès maintenant la Routine pour bien vivre avec l’incertitude : il n’y a pas de meilleur moment que le moment présent pour amorcer le premier pas vers un changement !

Sources

[1] En effet, le professeur Paul Mills de l’université de San Diego en Californie a étudié l’impact de la gratitude sur des patients souffrant de maladies cardiaques. Après 2 mois, le rythme cardiaque des personnes à qui il avait demandé de tenir un journal de gratitude s’était amélioré et leur risque de maladies cardiovasculaires avait diminué.

[2] Ceci a été confirmé par des médecins du Massachusetts General Hospital de Boston qui ont testé des exercices de psychologie positive incluant la gratitude auprès de certains de leurs patients suicidaires. 90% des cas étudiés ont ressenti une influence positive sur leur niveau de dépression.

[3] En 2001, une étude menée par Deborah Danner, David Snowdon et Wallace Friesen de l’Université du Kentucky a révélé que les émotions positives permettaient de prolonger l’espérance de vie d’environ 7 ans. Leurs travaux se sont portés sur les lettres de 180 religieuses du Minnesota. La Mère supérieure avait pour habitude de demander à chaque nouvelle arrivante d’écrire une lettre autobiographique sur son histoire personnelle, sur la motivation de son engagement et sur sa vision de la vie. Elles renouvelaient ensuite cet exercice à 40 ans et 70 ans. Les chercheurs ont pu ainsi analyser 150 ans d’archives qui ont montré que les religieuses dont les écrits exprimaient le plus d’optimisme, d’émerveillement ou de gratitude avaient vécu en moyenne 7 ans de plus que les autres.

 

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

[…] émotions positives telles que la gratitude, la joie, l’espoir, la fierté, ont longtemps été considérées comme la conséquence, et non […]

[…] Rester silencieux. Cela ne signifie pas devenir mutique, mais voir combien de temps on arrive à simplement écouter quelqu’un sans l’interrompre […]

[…] reconnaissance est un sentiment puissant, qui fait du bien au moral, et nous permet de prendre de la distance par […]

[…] part, des émotions comme la gratitude et l’appréciation ouvrent notre cœur et élèvent l’énergie dans notre corps vers un […]

[…] gratitude est une émotion fondatrice qui crée du lien, de la confiance, mais c’est aussi une clé du […]