désencombrement

Désencombrer ses placards

pour vider sa tête

Coaching

23 octobre 2020

Ton intérieur est en friche et tu es submergée ? Tu en as marre de devoir ranger ton intérieur en permanence ? Tu as accumulé tout un tas de choses et tu as de la peine à t’en séparer ? Tu veux simplifier ton quotidien ? C’est le moment de te mettre au rangement ou plutôt au désencombrement.

 

Quel est le lien entre la tête et les placards ?

Alors d’abord le lien entre vider ses placards et vider sa tête : pourquoi le fait de ranger ta maison va libérer ton esprit ? Et pourquoi d’ailleurs ton intérieur est-il encombré pour commencer ?

 

Nous vivons dans une société d’hyper-abondance et de surconsommation et nous avons tous plus d’objets que nous en avons réellement besoin. Mais cela n’explique pas le désordre qui règne dans nos maisons. Car après tout nous pourrions choisir de vivre dans la sobriété comme les minimlaistes ou alors donner, recycler et jeter les objets au fur et à mesure de leur usage. Mais ce n’est pas ce que la majorité d’entre nous fait et nous nous retrouvons assez rapidement encombrés, submergés d’objets, de papiers et de souvenirs dans nos placards, nos caves, nos greniers, nos garages mais aussi dans nos intérieurs, dans les espaces de circulation et les espaces de vie … Nous avons beau faire le tri régulièrement : le désordre finit toujours par s’inviter chez nous et le cycle recommence.

désencombrer rangement

 

Genèse de l’encombrement

Alors pour comprendre les raisons de cet encombrement chronique j’aimerais te proposer deux pistes. Ces pistes, je les explore aussi en séance de coaching parce que les problématiques se recoupent.

1. Le désordre est le signe que nous nous accrochons au passé

Nous avons du mal à laisser le passé derrière nous. Souvent, le désordre est dû à un attachement sentimental à des objets qui ont une signification pour nous. Par exemple, ils nous rappellent un être cher – un grand-père disparu – ou ils nous ont été offerts – un cadeau de la fête des mères qu’a fait notre enfant quand il était en maternelle – c’est un souvenir de vacances ou un moment spécial de notre vie : mariage, naissance, anniversaire, etc.

S’accrocher à ces objets, c’est vivre dans le passé. Or il ne s’agit que d’objets, ils ne contiennent pas les souvenirs ou l’amour que nous leur prêtons. S’entraîner à lâcher ces objets tout en gardant l’amour est une bonne pratique… c’est une façon de relâcher notre emprise sur le passé et de vivre davantage dans le présent. Il ne s’agit pas d’oublier le passé, mais de choisir de ne plus l’habiter. 

2. Le désordre est le signe que nous craignons l’avenir

Nous avons peur de l’avenir et nous accumulons des objets dont nous pensons avoir besoin dans le futur. Nous les gardons “au cas où”. C’est typique lorsque nous préparons nos bagages pour partir en voyage : nous apportons plus que ce dont nous avons vraiment besoin, juste au cas où nous en aurions besoin. C’est la même chose dans nos maisons : nous avons une tonne de choses dont nous n’avons pas vraiment besoin ou que nous n’utilisons pas, mais que nous gardons juste “au cas où”.

La peur sous-jacente est celle de l’inconnu : nous avons peur de ne pas être préparés pour l’avenir. La vérité ? Nous ne serons jamais totalement prêts. Nous ne pouvons pas contrôler l’avenir, et tenter de le faire signifie que nous ne vivons jamais vraiment le moment présent. Nous nous préparons toujours à ce qui pourrait (ou ne pourrait pas) arriver.

Si tu examines attentivement ton fouillis, un objet à la fois, et que tu te demandes honnêtement pourquoi tu t’accroches à chacun d’eux tu vas probablement trouver l’une de ces deux raisons : l’attachement au passé ou la crainte de l’avenir.

Et c’est aussi très souvent les peurs que je retrouve en séance de coaching individuelle et que je travaille à déconstruire pas à pas avec mes coachées.

 

désencombrer ordre

 

Désencombrer rime avec libérer

Donc, si le désordre consiste à s’accrocher au passé ou à craindre l’avenir… comment pouvons-nous vivre au contraire dans le présent ?

C’est ce que le rangement va te permettre : en lâchant le désordre ambiant tu vas vivre plus consciemment. Au fur et à mesure que tu te débarrasses du désordre, tu libères ton esprit de ses attachements et de ses craintes. C’est un processus libérateur. Le désordre est l’incarnation physique de tes attachements et de tes peurs. En désencombrant, tu te débarrasses de ce à quoi tu t’accroches et dont tu n’as pas besoin.

 

Quand tu es débarrassée du désordre, tu es libérée. Tu peux apprécier pleinement la vie telle qu’elle se déroule, au lieu de regarder en arrière ou d’attendre avec impatience ce qui pourrait arriver plus tard.

 

Maintenant que nous avons vu pourquoi le désordre règne dans nos logements, que peut-on faire pour briser ce cercle infernal de « je trie – ça s’accumule – je recommence » ?

 

Je t’invite à faire du désencombrement une pratique de la pleine conscience ou de la pleine présence comme l’appelle Fabrice Midal.

Ainsi, en désencombrant, non seulement je me libère pour vivre dans le présent… mais je vis dans le présent pendant le processus de désencombrement.

désencombrer routine

Ma méthode pour désencombrer pas à pas

Pour désencombrer à petite échelle, je me suis inspirée de Marie Kondo, la grande prêtresse du rangement, de Léo Babauta, un minimaliste californien et de Courtney Carver de Be More With Less.

Voici comment tu peux t’y prendre :

 

1. Prépare 3 cabas vides (ou 3 cartons) et une poubelle. Les contenants serviront à y trier les objets :

        • à garder
        • à donner ou à vendre
        • « peut-être »
        • à jeter

2. Choisis une surface encombrée : une table, le comptoir de la cuisine, une étagère, le dessus d’une commode, le bas d’un placard, le coin d’une pièce.
Ne te préoccupes pas du reste pour l’instant ; choisis simplement cet espace, volontairement petit.

 

3. Dégage cette surface. Enlève tout ce qui s’y trouve et empile tout sur le sol ou sur une autre table.
Nettoie la surface une fois qu’elle est dégagée – essuie-la avec un chiffon, lentement, en étant présente à ton geste.

 

4. À présent, prends un objet de la pile et concentre-toi uniquement sur cet objet. Demande-toi pourquoi il est là. Est-ce que tu l’utilises vraiment ? Est-ce que tu y es attachée pour des raisons sentimentales ? Est-ce tu le gardes “juste au cas où” ? Quand l’as-tu utilisé pour la dernière fois ?
Marie Kondo recommande de se demander si oui ou non l’objet en question nous procure encore du plaisir. C’est aussi une manière de procéder.
> Si tu l’utilises vraiment, mets-le dans le carton « à garder ».
> Si tu n’en as pas besoin ou que tu ne l’utilises plus, mets-le dans le carton « à donner ou à vendre ».
> S’il n’a plus de valeur ou qu’il est abîmé, jette-le.
> Si tu es indécise et que tu n’arrives pas encore à te séparer d’un objet, mets-le dans le carton « peut-être » et range-le pendant six mois en notant bien la date sur ton calendrier.

 

5. Répète l’opération pour chaque objet de la pile, un objet après l’autre. Prends une décision pour chaque objet : je le garde, je le donne / je le vends, je le mets dans mon carton « peut-être » ou je le jette. Pas de tergiversation ou de remise à plus tard. Traite chaque objet une fois, une seule, puis passe à autre chose.

 

6. Quand le tri de l’espace que tu as décidé de désencombrer est terminé, remets en place les objets du carton “à garder”, soit au même endroit, soit ailleurs. Chaque objet doit avoir un endroit propre. Si tu ne sais pas où le mettre, c’est que tu n’as pas de place pour lui.

 

7. Mets en vente ou fais don des objets contenus dans le deuxième carton.

 

8. Range le carton « peut-être » et refais le processus dans 6 mois. Au fur et à mesure de cette pratique de désencombrement, tu finiras par ne plus avoir besoin d’un carton « peut-être ».

 

Cette pratique qui consiste à te concentrer sur une chose à la fois, de manière consciente, et à t’occuper de chaque objet une bonne fois pour toutes est un bon exercice à appliquer à d’autres domaines de ta vie.

Pour t’aider à remettre de l’ordre chez toi, j’ai formalisé une routine sur 21 jours. Je vais te montrer des pratiques simples et concrètes pour y arriver et surtout pour éviter que le désordre ne se réinstalle. 

désencombrer routine

Que vas-tu trouver dans cette Routine pour désencombrer ta vie ?

Tu y trouveras en vidéo et en PDF 2 gestes clés à réaliser pendant 3 semaines pour :

  • Désencombrer ton intérieur durablement : apprendre à le ranger et à le garder rangé
  • Désencombrer ta tête: libérer ton esprit de ses attachements et de ses craintes

En bonus : je t’offre la checkliste pour ranger façon Marie Kondo ! Une fois que tu auras adopté la routine de base, tu mettras de l’ordre partout autour de toi^^

Ces petites habitudes à prendre sont simples et facile à intégrer à ton quotidien.

Tu es aussi invitée à rejoindre le groupe privé Facebook pour rester mo-ti-vée ! Tu pourras y poser toutes tes questions dont tu as besoin pour progresser. Profites-en pour te connecter aux directs que j’organise régulièrement et exclusivement pour les happycultrices comme toi.

Lance-toi et achète dès maintenant la Routine pour désencombrer ta vie : il n’y a pas de meilleur moment que le moment présent pour amorcer le premier pas vers un changement !

Bon tri et à très vite !

 

PS : Si toutefois trier est trop anxiogène pour toi, je te mets des liens de Home Organizers professionnelles qui peuvent t’aider à le faire.

Régine Pantofel de Réagence ta vie

Léontine Klein de Vivez Léger

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
débarras maison

Merci pour votre excellent article ! Parfois, le plus dur c’est de vouloir commencer, avoir ce 1er déclic afin d’être convaincu qu’il faut vraiment le faire et qu’il n’y a que des bonnes choses à gagner en franchissant le cap. Il n’y a rien de mieux qu’à désencombrer pour que l’ordre puisse régner. On peut aussi par ailleurs faire appel à des professionnels pour ne pas avoir à tout faire soi-même et bénéficier de leur expertise.