incertitude

Bien vivre avec l’incertitude

Coaching

9 novembre 2020

Avec la pandémie de coronavirus, nous faisons l’expérience de l’incertitude. Les mesures sanitaires auxquelles nous contraignent le covid nous font perdre nos repères, bouleversent nos habitudes sociales et professionnelles, et instaurent un climat précaire et anxiogène. Nous avons besoin, plus que jamais, de compter sur nos propres ressources pour bien vivre en ces temps incertains.

La pandémie de covid-19 bouscule nos certitudes

Toi aussi tu te sens sur le qui-vive ? Tu ressens un peu de stress, de peur ou même de légère panique, parce que la pandémie est instable et que tu ne la maîtrises pas ? Surtout, tu n’arrives pas encore à en évaluer l’impact sur ton avenir et celui de tes proches ? Mais tu sens que rien ne sera plus jamais comme avant ?

Hélène Bonhomme des Fabuleuses au Foyer a comparé l’imprévu à un éléphant qui vient s’inviter chez nous : il bloque nos projets, bouscule nos habitudes et nous avons beau nous acharner contre lui, il est bien trop imposant pour que nous puissions le faire bouger. Finalement il nous force à composer avec lui, à nous adapter à lui et à improviser

C’est à partir de cette image que j’aimerais te parler de l’incertitude et te proposer 3 exercices d’auto-coaching pour bien vivre l’incertitude, et même : apprendre à l’aimer !

Alors c’est vrai : le covid-19 nous a plongés dans une époque incertaine, une époque anxiogène.

On se confine, on se déconfine, on se reconfine, on ne sait plus vraiment où l’on en est. Que faire ? Ne pas faire ? Qui croire ? Comment démêler le vrai du faux parmi toutes les informations contradictoires qui circulent sur le web et les réseaux sociaux ? Faut-il dépister et isoler ? Faut-il laisser faire la sélection naturelle ? Le confinement permet-il de contenir l’épidémie ? Faut-il attendre le vaccin ? Nous dit-on toute la vérité ? Sommes-nous manipulés ?

La liste de questions – sans réponses – n’en finit pas. À cette tourmente planétaire s’ajoutent encore tes propres incertitudes, celles qui constituent ton quotidien, et c’est ainsi que tu te retrouves avec un éléphant dans ton salon ! Un peu comme cette perte de tes repères familiers que tu ressens après un déménagement. Ou ce sentiment d’impuissance que tu as pu ressentir si tu as connu un licenciement ou un deuil. Alors comment bien vivre dans des temps incertains, comment bien vivre avec l’incertitude ?

 

incertitude éléphant

 

Adopter l’incertitude 

La clé, ce n’est pas d’éliminer l’incertitude et le stress dans ta vie – de t’acharner contre cet éléphant – mais plutôt d’accroître ta résilience en étant enraciné.e, ancré.e au milieu de ces événements stressants et incertains.

Je te propose 3 exercices d’introspection à pratiquer en ces temps d’incertitude.

 

1. Vis pleinement l’incertitude

Lorsque tu ressens l’incertitude, le doute, l’anxiété, ta première réaction est probablement de chercher à faire disparaître cette émotion dérangeante ou à la nier,.

Tu as peut-être envie de te distraire en allant faire des courses ou en regardant une série. Peux-être vas-tu ouvrir le placard ou le frigo pour te réconforter avec de la nourriture `

Au lieu de faire ces gestes d’évitement, accueille cette incertitude, vis-la pleinement. Et pour cela, ressens-la physiquement dans ton corps. Où se situe ce malaise dans ton corps ? Tu sens ton cœur qui s’accélère, tu as l’estomac noué, tu as une boule dans la gorge ? Accorde-lui un peu d’attention et de curiosité. Accompagne ce ressenti pendant quelques instants. Reste avec elle comme tu le serais avec un ami en larmes.

Cette habitude de t’autoriser à ressentir l’incertitude et le stress est transformatrice : chaque épisode, chaque nouvelle bouffée d’anxiété est l’occasion d’être présent.e à toi-même.

Elle devient une forme de pratique, une opportunité de créer une nouvelle relation avec cette expérience de l’incertitude.

 

2. Renonce à ce que tu sais

Pour t’entraîner à vivre avec l’incertitude, laisse tomber tes certitudes. Quand tu es à l’aise avec quelque chose, c’est le moment d’y renoncer. Quand tu penses savoir quelque chose, laisse-le de côté et vois les choses avec un regard neuf.

En 1974 – c’était il y a près d’un demi-siècle ! – Jean Gabin a chanté sa célèbre chanson Maintenant je sais – aujourd’hui on parlerait plutôt de slam ! – dans laquelle il dit en conclusion : 

 

Maintenant je sais, je sais qu’on ne sait jamais, c’est tout ce que j’sais, mais ça, j’le sais.

Jean Gabin

Par exemple, pense au nombre de fois où tu crois savoir comment les autres devraient faire. S’entraîner à vivre avec l’incertitude, c’est laisser tomber ce genre de certitudes, celles qui nous poussent à croire que nous savons ce que les autres doivent faire. Autre exemple, plus concret, nous regardons à peine les objets qui nous entourent. S’entraîner à vivre avec l’incertitude, c’est regarder véritablement les choses, comme si c’était la première fois, avec de la curiosité et de la gratitude. Et puis quand tu penses savoir ce qu’est l’incertitude, jette aussi cette pensée, cette croyance.

 

3. Apprends à aimer l’impermanence

Tu te demandes peut-être ce qu’il reste une fois que tu jettes toutes tes certitudes ? Ce qu’il reste, c’est l’impermanence, ce flux constant et incertain qui nous balance et nous ballotte, sans passé ni futur. Aimer l’impermanence c’est ce tourner vers l’instant présent et trouver la beauté qu’il contient. Après être resté.e dans une sensation d’incertitude pendant un certain temps, après l’avoir plus ou moins apprivoisée cette incertitude, réalise que tu ne peux pas connaître l’inconnaissable. Tu ne peux pas savoir de quoi sera fait l’avenir, tu ne peux pas connaître la destination avant d’être arrivé.

Donc, au lieu d’être effrayée, anxieuse, mal à l’aise avec cette incertitude qui nous enveloppe de manière très prégnante en ce moment, concentre-toi sur ce que tu as réellement devant toi. Regarde l’espace physique qui t’entoure et ressens l’énergie de cet espace. Aussi bien l’énergie qui est en toi, que l’espace fluide autour de vous, occupé par des objets, de la lumière, des personnes, des sons, du mouvement. Il y a tellement de belles choses à remarquer autour de toi.

C’est ça aimer l’impermanence et c’est le début de la sagesse.

 

Ces trois pratiques sont à répéter, comme toute nouvelle habitude, jusqu’à devenir des routines. Tu sais à quel point j’aime les routines, ces changements en profondeur qui se font en douceur. Certaines routines sont complexes, d’autres plus simples, mais elles sont toujours puissantes. Même si rien n’est jamais certain !

Comment y arriver ?

Pour t’aider à bien vivre avec l’incertitude, j’ai formalisé une routine à répéter tous les jours pendant 21 jours.

La routine dont je parle ici est un ensemble de 2 exercices que je t’invite à répéter pendant 3 semaines – ou plus si affinités 😉 

Ces gestes simples vont t’apprendre à :
> accueillir l’incertitude
> cultiver un état d’esprit positif
 

Et bien sûr ils vont te placer en énergie haute pour que tu puisses aller de l’avant et bâtir une vie qui te ressemble.

routine inecrtitude

Que vas-tu trouver dans cette Routine pour bien vivre avec l’incertitude ?

Tu y trouveras en vidéo et en PDF le pas à pas des gestes clés à réaliser pendant 3 semaines pour bien vivre avec l’incertitude.

Ces petites habitudes à prendre sont simples et facile à intégrer à ton quotidien.

Elles sont issues de la psychologie positive et de l’EFT.

Tu es aussi invitée à rejoindre le groupe privé Facebook pour rester mo-ti-vée ! Tu pourras y poser toutes tes questions dont tu as besoin pour progresser. Profites-en pour te connecter aux directs que j’organise régulièrement et exclusivement pour les happycultrices comme toi.

Lance-toi et achète dès maintenant la Routine pour bien vivre l’incertitude : il n’y a pas de meilleur moment pour amorcer le premier pas vers un changement !

À très vite !

 

Barbara_Coach_Happiness

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse

Fondatrice de The Happiness Factory

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments