repas de famille

7 astuces pour éviter les conflits aux repas de famille

Famille, Psycho

20 Décembre 2022

Si au moment des fêtes, les repas de famille peuvent apporter joie et plaisir des retrouvailles, ils peuvent aussi être sources de stress, notamment en cas de conflits non résolus. Or les relations familiales ne peuvent être défaites comme de simples amitiés. Raison de plus pour apprendre à vivre en bonne entente avec les membres de notre famille.

 

Nous avons certaines attentes de confiance et de proximité envers les membres de notre famille. Or ce n’est pas toujours possible avec tous les membres qui la composent, notamment en raison de vieilles rancœurs ou de non-dits. Car, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, un repas en famille, et encore moins un repas de fête, n’est pas le bon moment pour ressasser les conflits. En général, les disputes partent dans tous les sens et le problème de fond n’est pas résolu. Voici 7 astuces pour survivre aux repas de famille.

 

1.Promouvoir la paix

 

Les conflits familiaux non résolus apportent un stress aux réunions de famille car tout le monde y pense mais personne n’ose les aborder, c’est le fameux « éléphant dans la pièce ».

Très souvent, nous supposons le pire et interprétons le comportement de l’autre au lieu de lui accorder le bénéfice du doute. Lorsqu’un conflit a duré un certain temps, même si les deux parties passent à autre chose et restent polies, la peine et la méfiance restent généralement présentes et sont difficiles à résoudre.

Faire ressortir de vieilles blessures dans le but de les résoudre se retournent généralement contre nous, car l’autre partie peut se sentir attaquée. Mais éviter le problème tout en gardant du ressentiment peut aussi empoisonner les relations.

👉 Alors que faire pour apaiser les conflits ? Ne pas attiser le feu et promouvoir la paix !

 

En gérant notre partie du conflit de manière pacifique, c’est-à-dire en évitant les sujets susceptibles de provoquer des conflits, on minimise le risque de disputes. Cela fait une grande différence dans l’ambiance générale d’un repas en famille et dans notre propre niveau de stress avant les retrouvailles. Pourquoi ne pas dresser une liste mentale des sujets « sûrs », comme les recettes des petits gâteaux de Noël et le dernier livre qu’on a lu, par exemple ?

 

On peut aussi partager l’ambiance positive et dire que nous avons apprécié le temps passé ensemble. Déclarer à sa famille que « l’on a passé un bon moment », « que c’est agréable quand on s’entend tous bien », aide chaque membre de la famille à se reconnecter à ce qui nous unit.

 

2.Résoudre les conflits ou pardonner

 

S’il n’est pas souhaitable d’évoquer un « sujet qui fâche » pendant une réunion familiale, il est tout à fait possible de régler un contentieux avec la personne concernée, si possible avant la fête. On peut lui demander si elle souhaite en discuter et résoudre ce qui s’est passé entre nous. La seule condition est que nous ET l’autre partie soyons disposé・e・s à être constructives ou constructifs et ouvert・e・s au point de vue de l’autre. Prendre conscience de ce que chacun・e de vous a pu mal comprendre, présenter des excuses sincères si nécessaire ou résoudre le conflit d’une autre manière peut guérir la relation pour l’avenir.

👉 Résoudre les conflits avant la fête allègera l’ambiance de la réunion de famille à venir.

Si une telle rencontre n’est pas envisageable, la meilleure chose à faire consiste à

👉 pardonner à l’autre personne et à laisser tomber. Pardonner ne signifie pas être d’accord avec ce qui s’est passé ; cela signifie seulement que nous laissons tomber nos ressentiment, notre colère et notre rancune. Et c’est nous qui en bénéficions le plus !

 

3. Accepter Mamie Germaine (et toute la famille) telle qu’elle est

Certaines personnes sont difficiles pour le plaisir d’être difficiles. Elles n’ont pas la capacité d’introspection nécessaire pour résoudre les conflits et ne sont généralement pas conscientes de leur impact sur les autres.

Si Mamie Germaine est pénible avec nous, il y a de fortes chances qu’elle le soit avec tout le monde. Ses propos maladroits ou ses remarques acerbes ne doivent pas être pris・es personnellement. Restons dans la bienveillance et acceptons Mamie Germaine telle qu’elle est. Et lorsque ça devient trop difficile, engageons la discussion avec quelqu’un d’autre ou allons faire un tour dehors !

 

👉 D’une manière générale, il s’agit d’accepter notre famille telle qu’elle est. Les membres qui la composent ne vont pas changer parce qu’ils n’ont pas à le faire. Point final.

 

4. Se détendre

Comme nous ne pouvons pas contrôler les actions des autres, par exemple lorsque le beau-frère sort de ses gonds, il est impératif de rester centré・e. Pour cela, il est bon de méditer, de respirer profondément et / ou de se détendre.

👉 On peut mettre en pratique les conseils de relaxation suivants :

  • Poser ses pieds fermement sur le sol pour se centrer.
  • Faire quelques étirements de la tête pour relâcher les tensions.
  • Détendre ses épaules et son cou
  • Relâcher la crispation au niveau des mâchoires
  • Respirer profondément

 

5. Je suis quelqu’un de bien

N’oublions pas que nous sommes une bonne personne même si quelqu’un nous maltraite. Lorsqu’une personne projette son énergie négative sur nous, ne laissons pas sa méchanceté entacher notre humeur. N’oublions pas que les personnes négatives sont des personnes malheureuses. La façon dont elles nous traitent est le reflet direct de ce qui se passe en elles.

👉 Quoi qu’il arrive au cours du repas de famille, répétons-nous ce mantra : « Je suis quelqu’un de bien ».

 

repas famille

 

 

6. Créer des schémas plus sains

N’oublions pas que la plupart des difficultés relationnelles sont dues à une dynamique entre deux personnes plutôt qu’à une personne qui serait unilatéralement « mauvaise ». Il y a de fortes chances que nous répétions – inconsciemment – les mêmes schémas d’interaction. La positivité est contagieuse, et des interactions agréables peuvent améliorer nos chances de créer un modèle de réunion familiale plus sain.

👉 Sortons de nos réflexes passifs-agressifs, de nos schémas de défense, de justification, de culpabilisation, etc. pour entrer dans des interactions bienveillantes, empathiques et constructives.

 

7. Prendre de la hauteur

Quoi qu’il arrive, un repas de fête est un moment avant tout convivial, l’opportunité par exemple de revenir sur le parcours de chacun lorsque l’on s’est perdu・e・s de vue, de prendre des nouvelles des un・e・s et des autres, de soutenir celles e ceux qui en ont besoin ou de demander le soutien des autres membres de sa famille.

Nourrir la relation doit rester la priorité de ces retrouvailles. Si un membre de la famille est difficile, il est possible aussi de relativiser. Après tout, rien n’est réellement grave.

👉 Pensons plutôt à la brièveté de notre existence et à l’importance d’en savourer chaque instant, y compris avec les personnes qui comptent le plus pour nous !

Pour aller plus loin, découvre le Carnet de Route « J’active la loi d’attraction »

Mais d’abord, qu’est-ce que la Loi d’attraction ?

Selon la Loi d’attraction, nos pensées créent notre réalité. En nous concentrant sur des pensées positives, nous pouvons vivre des expériences positives … tentant, non ?

Aide-toi en 3 semaines seulement

Avec ce Carnet de Route, pratique pendant 3 semaines des exercices basées sur la psychologie positive et pose ton intention pour manifester la Loi d’attraction. Je t’accompagne tout au long du chemin, notamment avec une séance de coaching personnelle.

Un Carnet de Route simple et ludique, ça change la vie !

Ce Carnet de Route est conçu pour les personnes actives comme toi qui n’ont « pas le temps ». Les exercices s’intègrent facilement à un planning chargé. Ils sont garantis « zéro prise de tête ». Tu atteins ton objectif en t’amusant. Que demander de plus ? 

 

j'accueil l'incertitude
j'accueil l'incertitude

Pour aller plus loin, découvre le Carnet de Route « J’active la loi d’attraction »

Mais d’abord, qu’est-ce que la Loi d’attraction ?

Selon la Loi d’attraction, nos pensées créent notre réalité. En nous concentrant sur des pensées positives, nous pouvons vivre des expériences positives … tentant, non ?

Aide-toi en 3 semaines seulement

Avec ce Carnet de Route, pratique pendant 3 semaines des exercices basées sur la psychologie positive et pose ton intention pour manifester la Loi d’attraction. Je t’accompagne tout au long du chemin, notamment avec une séance de coaching personnelle.

Un Carnet de Route simple et ludique, ça change la vie !

Ce Carnet de Route est conçu pour les personnes actives comme toi qui n’ont « pas le temps ». Les exercices s’intègrent facilement à un planning chargé. Ils sont garantis « zéro prise de tête ». Tu atteins ton objectif en t’amusant. Que demander de plus ? 

 

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires