Parentalité positive : ni punition, ni laxisme

Parentalité positive : ni punition, ni laxisme

société, psycho

30 AVRIL 2024

La parentalité positive est un nouveau mode d’éducation qui met l’accent sur les liens forts et respectueux entre parents et enfants. Fini le modèle traditionnel où l’autorité prime et les punitions pleuvent. Ici, on mise plutôt sur l’encouragement, la communication bienveillante et le renforcement positif.

Qu’est-ce que la parentalité positive ?

 

La parentalité positive ne se limite pas à une méthode ou à un ensemble de règles : c’est un mode de vie. L’UNICEF préconise dans son introduction à la parentalité positive que les enfants doivent être traités avec respect, ne craindre ni violence, ni honte, être guidés avec amour et encouragement.

La recommandation du Conseil de l’Europe relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive estime que « Des messages clés sur un comportement éducatif positif devraient être délivrés aux parents et à toute personne impliquée quotidiennement dans la prise en charge et l’éducation des enfants (telles que les assistantes maternelles ou les enseignants). Ces messages devraient préciser les attitudes à adopter pour respecter l’enfant en tant que personne, encourager sa participation, et tenir compte des droits et des devoirs des parents. Ils devraient être élaborées en concertation avec les différents acteurs concernés, en particulier les parents, les prestataires de services et les enfants, et s’accompagner d’un suivi afin de veiller à ce qu’ils soient efficaces et respectés. »

Pour devenir un parent positif, il faut d’abord ajuster sa façon de penser, en améliorant ses propres connaissances, attitudes, comportements et compétences. Pour y parvenir, les parents doivent être prêts à remettre en question les modèles éducatifs de notre société, y compris la violence éducative ordinaire encore bien ancrée en France.

 

 

Dans la petite enfance,

la fonction de parent offre la possibilité

de jeter les bases d’une vie réussie.

 

Origines de la parentalité positive

 

La parentalité positive a émergé au cours des dernières décennies, en réponse à une évolution des mentalités sur la manière d’élever les enfants. Des experts renommés tels que Benjamin Spock, Thomas Brazelton ou John Rosemond ont contribué à populariser cette approche à travers leurs livres et leurs recherches. En France, l’éminente figure de Françoise Dolto, la pédiatre et psychanalyste des enfants, et ses fameuses « causeries » radiophoniques a ouvert la voie à l’éducation sans violence. Elle est relayée aujourd’hui par d’autres grandes voix telles que psychothérapeute Isabelle Filliozat et la pédiatre Catherine Gueguen, reconnues pour leur expertise en parentalité positive.

L’éducation bienveillante met la relation parent-enfant au centre de ses préoccupations. Elle nous force à travailler sur notre histoire personnelle et notre relation profonde avec nos parents pour comprendre nos blessures d’enfant. La communication avec les autres, la gestion de ses propres émotions, l’harmonie du cocon familial, et l’amour se développent naturellement et dépassent les limites du lien enfant-parent ! Elle peut donc avoir des effets extraordinaires sur notre vie avec les autres mais n’est pas forcément accessible à tous d’emblée !

 

Entretien avec Isabelle Filliozat, spécialiste de la parentalité positive

 

Les 5 piliers de l’éducation positive

 

Les principes fondamentaux de la parentalité positive peuvent être résumés en 5 piliers :

 

1. Éducation émotionnelle et affective : répondre aux besoins affectifs de son enfant, renforcer l’amour ;

 

Notons qu’il ne peut y avoir d’éducation positive sans parent épanoui. Ce critère est déterminant pour le modèle éducatif bienveillant, car il est difficile de se montrer patient(e), compréhensif(ve) et empathique lorsque les besoins des parents ne sont pas respectés.

Prendre soin de soi est donc une étape clé pour faire face aux colères de son bébé, et aux émotions de son enfant. Il est important de favoriser le bien-être du parent autant que celui de l’enfant.

C’est une erreur parfois commise par les jeunes parents qui débutent dans la parentalité positive : faire passer les besoins de son enfant au détriment du bien-être parental. Mais pour que cela fonctionne, il est primordial d’apprendre à s’écouter, et d’appliquer la bienveillance d’abord envers soi-même, que ce soit pour son rôle de parent, d’individu à part entière, ou au sein du couple.

Il peut être difficile d’entreprendre des loisirs pour soi, sans son enfant. Pourtant, prendre soin de soi, développer des activités nécessaires à notre épanouissement, faire des choses pour soi seulement ou pour son couple sont des instants à favoriser sans culpabilité.

Ces moments facilitent la tolérance et les parents sont plus disposés à être détendu et à l’écoute des besoins de l’enfant.

 

2. Cadre et règles de vie : assurer la sécurité physique et morale de l’enfant, veiller à sa bonne santé, veiller au respect de soi et des autres que ce soit à l’école ou à la maison ;

 

Tous les enfants ont besoin de règles et de limites. Celles-ci aident les familles à comprendre la manière dont chacun se comporte au sein de l’unité familiale, ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

La dérive de la parentalité « exclusivement » positive – c’est-à-dire dénuée de cadre et de fermeté – doit être dénoncée car elle retire à l’enfant les limites dont il a besoin pour se construire.

Contrairement au laxisme, qui consiste à adopter une approche passive et à ne pas imposer de limites claires, la parentalité positive reconnaît l’importance des règles et des limites pour le bien-être de l’enfant. Cependant, elle privilégie une approche non punitive et cherche à résoudre les conflits par le dialogue et la coopération plutôt que par la punition.

 

Les limites dérangent, créent une frustration, un moment inconfortable. Mais à travers ce cadre contenant, ce qui se joue pour le psychisme de l’enfant, c’est la possibilité de se confronter à la souffrance d’un désir non satisfait et de la tolérer.

 

3. Écoute empathique : reconnaître l’enfant comme individu à part entière, être attentif à ses émotions ;

 

Il s’agit de prendre du temps pour écouter attentivement ce que les enfants disent et leur expliquer comment l’on se sent en tant que parent.

Une façon d’y parvenir est de montrer à son enfant que les choses qu’il aime nous intéressent aussi. On peut penser à des activités agréables à faire ensemble. Demander à notre enfant son opinion et être prêt(e) à l’écouter peut aussi nous aider à comprendre son point de vue. Admettre qu’on ait eu tort en tant que parent est aussi très bénéfique à la relation.

 

4. Autonomisation progressive : permettre à l’enfant d’être maître de ses décisions, le responsabiliser, renforcer son sentiment d’accomplissement ;

 

Féliciter un enfant, même pour les petites choses qu’il fait et récompenser les comportements positifs permet de bâtir une relation parent-enfant basée sur le respect et la bienveillance.

 

5. Éducation non violente : exclure la violence, qu’elle soit physique ou psychologique (fessée, gifle, menaces, cris, privation…), et privilégier la bienveillance.

 

Les idées sur la façon d’élever les enfants ont changé, et nous savons aujourd’hui que les gifles peuvent blesser les sentiments d’un enfant, lui faisant éprouver du ressentiment ou de la colère et que, par la suite, elles peuvent nuire au rapport entre le parent et l’enfant. Par conséquent, l’éducation et la discipline deviennent plus difficiles à long terme.

 

Donner une claque à son enfant, c’est lui donner à penser qu’il s’agit d’un comportement acceptable et qu’il peut, lui aussi, traiter les autres de la même façon. Pour éviter les gifles, il peut être tenté de mentir ou de cacher ses sentiments. Il peut devenir introverti et avoir du mal à développer son indépendance.

Il est important que chaque parent trouve des moyens pour soulager le stress et maîtriser sa colère. Beaucoup de choses sont stressantes pour les adultes : la difficulté à concilier vie professionnelle et vie familiale, les rapports entre les membres de la famille, la santé, le logement, le chômage, les problèmes financiers, etc. Quand le stress devient chronique, il peut faire perdre son sang-froid à un parent ou lui amener à dire ou à faire des choses que le parent regrettera plus tard.

C’est pourquoi un parent ne doit pas hésiter à demander du soutien si nécessaire. Ce soutien peut venir de la famille, d’un ami ou d’un forum en ligne. Le fait de savoir qu’il y a d’autres parents qui se trouvent dans la même situation peut être un grand encouragement.

 

En conclusion sur la parentalité positive

 

L’éducation positive est un travail de chaque instant pour réussir à briser les schémas conventionnels et en accepter des nouveaux. Mais choisir un nouveau type de parentalité dont nous n’avons pas bénéficié est tout à fait possible. Avec un peu de pratique, de nouvelles habitudes vont se mettre en place naturellement dans votre quotidien.

Découvre ma collection « La symbolique des animaux totem »

Collection Animaux Totem
Symbolique du colibri Barbara Reibel

Pars en quête de ton animal totem, le colibri, et reconnecte-toi aux cinq enseignements-clés auxquels il t’invite : la légèreté, l’agilité, la joie, l’engagement et la résilience.

En t’inspirant de la légèreté du colibri, tu apprends à te réjouir des petits (et grands) bonheurs qui jalonnent ta vie. Embrasse l’agilité de ton animal totem et lance-toi dans de nouvelles expériences. Cultive chaque jour la joie, tout comme le colibri, qui butine… 1000 fleurs par jour ! Comme lui, fais ta part et pratique le geste désintéressé. Enfin, nourris la résilience à laquelle le colibri t’invite, lui qui surmonte tant de défis malgré sa toute petite taille.

À chacune des cinq principales qualités de ton animal totem correspond un exercice de coaching simple et ludique, à pratiquer pour mieux incarner les messages de ton précieux guide ailé. En suivant les enseignements du colibri, tu te découvriras capable de danser avec légèreté, de naviguer avec agilité, d’embrasser la joie, de donner de tout ton cœur et de rebondir avec une résilience renouvelée.

Livre broché – quadrichromie

126 pages Illustrées avec des aquarelles originales

Ton animal totem, la girafe, te transmet des enseignements puissants. Pour les comprendre et les mettre en application, je me suis appuyée sur cinq des qualités les plus inspirantes de la girafe. Que signifient ces forces pour toi ? Et comment les incarner dans ta vie quotidienne ? C’est ce que je te propose à travers ce guide pratique de décryptage et de mise en application grâce à des exercice concrets de coaching.

Car la girafe totem te relie à ta sagesse profonde. Elle te parle de paix et de sérénité retrouvées. Elle te propose d’agir avec bienveillance, en privilégiant une communication sincère et authentique. Par sa taille élevée, elle t’encourage à prendre de la hauteur et à grandir spirituellement. Sa vision exceptionnelle te guide vers la clairvoyance pour voir au-delà des apparences. En prenant conscience de ses qualités qui sont en dormance en toi, tu peux aussi te débarrasser du superflu et vivre une vie plus sobre et plus authentique.

Tels sont les cinq principaux enseignements de la girafe que tu es invité(e) à incarner plus pleinement. Ce livre t’invite à un merveilleux voyage au pays de la girafe, ton animal totem.

Livre broché – quadrichromie – 96 pages
Illustré avec des aquarelles originales

⭐️  OFFERT ⭐️

AVEC LE LIVRE

Un fichier MP3 à télécharger !

livre symbolique girafe
Livre Symbolique de la libellule Barbara Reibel Happiness Factory

Dans La symbolique de la libellule, cet animal totem nous transmet ses précieux messages ! La libellule représente l’art du changement et de la transformation. Son vol aérien et gracieux évoque la légèreté et l’agilité. 

Elle parle aussi des illusions et t’incite à regarder la vérité en face, au-delà des apparences. La libellule t’invite à t’adapter en faisant preuve de souplesse et de flexibilité et à plonger plus profondément dans tes émotions.

En s’appuyant sur cinq de ses caractéristiques les plus singulières, je décrypte ce qu’elles peuvent signifier pour toi. Pour chacune d’elles, je te propose un exercice de coaching. Cette mise en application immédiate te permet de mieux incarner les qualités de ton animal totem.

 

Livre broché – quadrichromie – 83 pages
Illustré avec des aquarelles originales

⭐️  OFFERT ⭐️

AVEC LE LIVRE

Un fichier MP3 à télécharger !

Ce qu’en disent mes lectrices et mes lecteurs
(Extraits)

 

Commentaires amazon symbolique libellule

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
animal totem

Quel animal totem es-tu ?

 

Découvre ton animal totem pour nourrir ton intuition et ta créativité !

Tout est bien noté !