forêt sylvothérapie

Le bain de forêt pour trouver des réponses dans la nature

Articles

18 avril 2022

 

La pratique japonaise du bain de forêt, le « shinrin-yoku », est un moyen simple de se détendre, de se revitaliser et de se redécouvrir. Voyons ensemble pourquoi le bain de forêt est devenu pertinent en ces temps agités et comment en bénéficier.

Qu’est-ce que le bain de forêt ?

Le bain de forêt est une pratique qui consiste à s’immerger dans la nature en pleine conscience, en utilisant tous ses sens pour en tirer une série de bénéfices pour sa santé physique, mentale, émotionnelle et sociale. Le bain de forêt est également connu sous le nom de « shinrin-yoku » : « shinrin » signifie forêt et « yoku » bain. L’idée est née au Japon dans les années 1980 et s’est avérée être un outil très efficace pour surmonter les effets néfastes d’une vie trépidante et d’un environnement professionnel stressant.

Les bains de forêt dans la nature ont la faculté de nous détendre. Des hormones dites « du bonheur » sont libérées dans notre corps et diminuent les sentiments de tristesse, de colère et d’anxiété. Le bain de forêt renforce notre immunité, nous protégeant de la maladie, et nous aide à nous remettre plus rapidement d’une blessure ou d’une opération. La nature a un effet positif sur notre esprit comme sur notre corps. Elle améliore la santé cardiovasculaire, le système respiratoire et augmente la concentration et la mémoire.

Certains arbres comme les conifères émettent également des huiles essentielles et des composés pour se protéger des microbes et des agents pathogènes. Ces molécules, appelées phytoncides, sont également bonnes pour notre immunité. Respirer l’air de ce type de forêts augmente le nombre de cellules tueuses naturelles (lymphocytes NK) dans notre sang. Or ces cellules NK sont mobilisées pour combattre les infections, les cancers et les tumeurs.

Enfin, les bains de forêt améliorent l’intelligence émotionnelle et la confiance en soi, ce qui conduit à de meilleures relations et à une vie sociale plus équilibrée.

forêt

 

Naissance du bain de forêt au Japon

Le Japon, nation insulaire, possède une culture unique qui a résisté à l’épreuve du temps. C’est aussi un pays qui a été à l’avant-garde de l’avancée technologique et qui compte parmi les nations les plus développées du monde. Mais le Japon est aussi connu pour avoir l’un des environnements de travail les plus exigeants au monde. La pression liée aux performances professionnelles est tellement élevée qu’il reste très peu de temps pour la vie personnelle.

Les villes urbaines du Japon ont une culture hyper numérique et une obsession particulière pour la technologie. À l’ère d’Internet, de nombreux Japonais passent énormément de temps en ligne au détriment des interactions sociales. Cela entraîne une augmentation des cas d’anxiété et de stress. La dépression et la solitude sont également en hausse.

Enfin, le pays est situé sur une ligne de faille sismique et sujet à des tremblements de terre et des tsunamis dévastateurs, de sorte que les Japonais ont dû faire face à un nombre exceptionnel de traumatismes. Au Japon, on estime que les troubles neuropsychiatriques représentent 24,6 % de la charge globale de morbidité (OMS, 2008).

Le ministère japonais de l’agriculture, des forêts et de la pêche a eu l’idée du shinrin yoku au début des années 80. Le niveau de stress des employés japonais était déjà très élevé à l’époque et le département des forêts y a vu une formidable opportunité : amener les Japonais en forêt pour qu’ils s’y détendent et augmenter la demande de couverture forestière et le reboisement. Une stratégie couronnée de succès, car plus de 70 % du Japon est encore couvert de forêts aujourd’hui. C’est l’un des taux de couverture forestière les plus élevés des pays industrialisés, juste après ceux de la Suède et de la Finlande.

 

citation forêt

 

Le zen de la forêt

En nous immergeant dans la forêt, il devient plus facile d’atteindre un état d’esprit paisible. En faisant attention à nos sens et en nous déplaçant en pleine conscience, nous pouvons non seulement bénéficier de tous les avantages de la méditation pour notre esprit, mais aussi renforcer notre immunité et créer une bonne santé pour notre corps. Tout simplement parce que nous sommes guidés par le plus grand professeur qui soit : la nature elle-même !

Le bain de forêt nous aide essentiellement à pratiquer les trois qualités suivantes :

 

1. Attention

Lorsque l’on débute ou que l’on se promène avec de jeunes enfants, mieux vaut commencer par des activités simples qui se concentrent sur les objets de la nature pour retenir l’attention et ralentir le rythme. En dirigeant et en contrôlant notre attention, nous nous entraînons à contrôler la direction de nos pensées et de nos sentiments.

 

2. Conscience

Une fois que nous sommes capables d’atteindre un état d’esprit plus calme, nous pouvons développer notre conscience. Dans les profondeurs de la forêt, on peut sentir le cycle de transformations que toute vie traverse : ce que nous étions, ce que nous sommes encore à devenir. Comme une graine dans la terre. Comme un enfant dans le ventre de sa mère. Développer notre conscience, c’est développer notre connexion avec toute vie.

 

3. Connaissance de soi

Notre esprit bénéficie d’un repos bien mérité qui lui permet de trouver des solutions étonnamment créatives. Il commence à poser les bonnes questions au lieu de chercher simplement des réponses. La forêt fournit la lumière nécessaire pour susciter de nouvelles idées et de nouveaux apprentissages qui peuvent nous permettre de mieux comprendre la vie. C’est le début d’un voyage à la découverte de soi.

 

Et en l’absence de forêts ?

 

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir accès à une forêt près de son domicile. La plupart des personnes qui vivent et travaillent en ville doivent faire plusieurs kilomètres pour se rapprocher d’une forêt. Mais la nature est tout autour de nous. Un bain de forêt peut aussi se pratiquer dans un parc urbain.

Pour les personnes qui ne peuvent pas sortir dans un parc, ou qui sont limitées par un handicap, des activités de thérapie naturelle basées sur les sens peuvent être pratiquées à domicile. Il suffit de se faire apporter des éléments naturels : feuilles, branches, plantes, etc. En utilisant sa créativité, il est possible de créer un lien avec la nature, même entre ses quatre murs.

arbre forêt

 

Comment pratiquer le bain de forêt concrètement ?

 

Voici 5 grands principes pour profiter au maximum des bienfaits du bain de forêt. Il est recommandé de consacrer au moins deux heures par semaine en forêt ou dans un parc urbain.

 

1. Silence
L’idéal est de se rendre dans la forêt en silence : pas de podcast, de musique ou d’appel téléphonique. Le silence est nécessaire à l’immersion dans le milieu naturel et à la connexion aux odeurs, bruits et couleurs de la forêt par nos sens.
Quand on ne peut pas se passer de musique, par exemple, un compromis peut être trouvé : 20 minutes de marche en silence et le reste est libre.

Si l’on se promène à plusieurs, en famille par exemple, on peut convenir d’un temps de marche en silence en prétextant que l’on veut surprendre des animaux sauvages. Ça marche à tous les coups !

2. Lenteur
L’un des principaux objectifs du bain de forêt est la relaxation et la détente. Lever le pied est la première chose à faire dans la nature : on se promène d’un pas lent, mesuré, pour se donner le temps de ralentir et d’observer ce qui se trouve autour de nous.

3. Respiration

Puisqu’on est dans la nature, dans un air plus pur que notre environnement habituel, on en profite pour respirer profondément. J’aime beaucoup les cycles respiratoires de la cohérence cardiaque : 5 secondes à l’inspir et 5 secondes à l’expir pendant 5 minutes. C’est simple et efficace !

4. Reliance

On utilise ses cinq sens pour se relier à la nature et à la vie. A quoi ressemblent les arbres et la végétation ? Quelles sont les couleurs de la forêt ? On note les camaïeux de vert, d’orange, de jaune, de brun. Quels sont les bruits de la forêt ? On prête l’oreille au chant des oiseaux, au bruit du vent ou de la pluie sur les feuillages, aux divers craquements. Quelles odeurs émanent de la forêt ? L’odeur puissante du humus, du sous-bois, de la terre mouillée ? Celles des plantes aromatiques qu’elle abrite ? On peut toucher les troncs d’arbres, les branches et les feuilles, s’y adosser, les enlacer pour un contact plus intense. On peut aussi « goûter » les aiguilles d’un pin par exemple. Attention toutefois à ne pas choisir une plante ou un arbre que l’on ne connait pas : certains peuvent être toxiques ! Dans le doute, s’abstenir.

5. Trésors

Sauf si l’on se trouve dans une zone protégée, il est possible de cueillir certaines plantes et fleurs qui nous attirent. Selon la saison, et selon le type de forêt, cela peut-être de l‘ail des ours, des violettes, des orties, des fougères, des primevères, voire des champignons (à condition de bien les connaître !),etc. Il peut s’agir aussi d’éléments naturels que l’on ramasse : mousse, pommes de pin, bogues de marrons, branches (qui traînent au sol), feuilles, … Dans tous les cas, on remercie la forêt pour ces petits trésors que l’on ramène chez soi et qui prolongent ces instants de bonheur.

 

 

L’histoire du Japon nous enseigne que la richesse matérielle et le progrès économique ne suffisent pas à créer une vie saine et heureuse. Pour créer la santé et le bonheur, il faut leur donner la priorité sur les poursuites matérielles et travailler activement à une vie équilibrée.

 

La connexion avec la nature est inscrite dans notre code génétique. Ce n’est qu’au cours des 200 dernières années environ que nous avons réduit notre interaction avec l’extérieur. Le retour à la nature peut nous amener à un état de conscience sensorielle accrue et à un sentiment de calme alerte. Il s’apparente à un sentiment de retour en soi et suscite spontanément la paix et le bonheur.

 

Source
Article adapté du blog Healing Forest

Pour aller plus loin et apprendre à cultiver un état d’esprit positif en toutes circonstances : commande Ma Routine pour bien vivre avec l’incertitude

Que vas-tu trouver dans Ma Routine pour vivre avec l’incertitude ?

Tu y trouveras en vidéo et en PDF le pas à pas des gestes à réaliser pour bien vivre avec l’incertitude, et notamment pour :

  • accueillir l’incertitude
  • cultiver un état d’esprit positif

Ces petites habitudes à prendre sont simples et facile à intégrer à ton quotidien.

 

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires