Confiance en soi

Nourrir la confiance en soi

Articles

15 octobre 2021

Comment nourrir la confiance en soi ? Que faire lorsque l’on manque d’assurance, que l’on n’arrive pas à défendre ses opinions, que l‘on se laisse marcher sur les pieds ou déstabiliser ? Il est possible d’y remédier en 3 étapes.  

La confiance en soi n’est pas l’estime de soi

Parce que le doute est un invité permanent dans nos vies, il faut apprendre à composer avec lui. Et puis, certaines périodes de la vie et certains événements sont propices aux phases de doute comme la maternité, un licenciement, la ménopause, la retraite, ou une séparation. La confiance en soi doit donc être nourrie tout au long de notre vie.

La confiance en soi est souvent confondue avec l’estime de soi. or ce n’est pas du tout la même chose ! L’estime de soi renvoie à la valeur, à la perception que l’on a de soi, à la façon dont l’on se juge. La confiance en soi renvoie à nos capacités, à nos ressources, à ce que nous pensons pouvoir accomplir.

L’estime de soi se place au niveau des valeurs, la confiance en soi au niveau des capacités. Or il n’est pas possible de travailler la confiance en soi s’il n’y a pas d’estime de soi. Avoir une bonne estime de soi est donc un prérequis pour pouvoir nourrir la confiance en soi.

Pour connaître leur niveau d’estime de soi, je propose à mes coachés de réaliser un test de self-estime mais pas n’importe lequel : celui du sociologue américain Morris Rosenberg. Ce test demeure le plus utilisé dans la recherche en psychologie pour mesurer le niveau global d’estime de soi. Il s’agit d’indiquer pour chacune des 10 affirmations qui sont faites à quel point elles s’appliquent à soi sur une échelle de 1 à 4.

Les affirmations sont du type : « Je pense que je possède un certain nombre de belles qualités », ou « Il m’arrive de me sentir inutile », ou encore « Dans l’ensemble, je suis satisfaite de moi », par exemple.

A la fin, on obtient un score :

  • s’il est égal ou inférieur à 25, il est essentiel de travailler sur l’image que l’on a de soi et d’apprendre à s’aimer plus.
  • Entre 26 et 30 : notre estime de soi gagnerait à être améliorée.
  • Entre 31 et 35 :  on s’apprécies à sa juste valeur, il faut continuer ainsi !
  • Au-delà de 36 : on a une forte personnalité et c’est tant mieux. Il ne faut pas oublier cependant de laisser un peu de place aux autres et de rester ouvert(e) aux remises en question.

Et d’ailleurs ce test peut être refait après 2 ou 3 semaines. Il y a fort à parier que le score s’améliore avec la simple prise de conscience qui est faite.

Des recettes pour changer de mindset

 

Mais qu’en est-il à présent de la confiance en soi ? Comment faire quand on manque d’assurance, que l’on n’arrive pas toujours à exprimer ou à défendre ses opinions, que l‘on a tendance à se laisser marcher sur les pieds ou à se laisser déstabiliser, bref : qu’on a du mal à oser ?

Il n’y a pas de baguette magique pour acquérir immédiatement et sans efforts l’assertivité dont on rêve. En revanche, il y a des recettes qui marchent pour exercer de la bienveillance vis-à-vis de toi, pour te déculpabiliser et pour booster peu à peu la perception que tu as de tes compétences.

Le manque de confiance en toi est une construction mentale que l’on s’est forgée au fil des années et que l’on peut donc défaire. Car, bonne nouvelle, il est tout à fait possible de reprogrammer son inconscient !

Alors voici 3 étapes pour nourrir la confiance en soi quelles que soient les circonstances de sa vie.

 

1) Prends conscience de toutes tes compétences

 

Pourquoi c’est important ?

Tu as des aptitudes, des savoir-faire, des compétences que tu exerces naturellement et avec plaisir. En prendre conscience te permet de t’appuyer dessus pour nourrir ta confiance en toi et atteindre tes objectifs.

Pour cela, j’utilise un outil d’introspection qui s’appelle le bouquet de talents et qui te permet de lister tout ce que tu sais faire, tout ce qui te plaît et qui te fait vibrer. Le but : trouver toutes les ressources qui sont en toi et que ta petite voix à tendance à disqualifier en ne voyant que ce qui te manque.

 

2) Connecte-toi à tes sensations physiques

 

Pourquoi c’est important ?

Plus tu es connectée à ton corps et à tes sensations, moins ton mental a de prise sur toi. Débrancher ton mental te permet de prendre de la distance par rapport à tes blocages. Être ancrée dans ton corps renforce aussi l’acceptation que tu as de toi-même et prépare le terrain à une confiance en toi plus forte. Et puis c’est un exercice ludique qui t’aide à relâcher les tensions.

Pour cela, tu peux pratiquer une séance de balayage corporel. le matin avant de te lever ou le soir avant de t’endormir. Tu trouveras de nombreuses possibilités sur les plateformes de vidéos et d’audios.

 

3) Anticipe les moments de vulnérabilité

 

Pourquoi c’est important ?

Tu penses peut-être qu’il suffit d’avoir de la volonté pour atteindre ton objectif et tu penses que tout va se dérouler à la perfection. Je te le souhaite mais il existe un truc qui s’appelle la vie et qui a la fâcheuse tendance à se mettre en travers de nos plans !

En anticipant les revers, les coups durs, les moments difficiles, non seulement tu y seras préparée et tu y feras face plus sereinement, mais surtout tu seras moins tentée de jeter tous tes efforts aux orties. Tu sauras qu’il s’agit d’un simple contretemps qui ne remet pas en cause tes avancées et tu garderas foi en toi et en tes capacités. C’est ce que j’appelle des « jokers » et que je t’invite à utiliser dans les moments de stress, les coups de mou, les fois où tu seras tentée de jeter l’éponge, histoire de continuer à avancer, à ton rythme et sans culpabiliser.

 

Pour nourrir la confiance en soi, récapitulons

 

Pour nourrir ta confiance en toi, une fois que tu auras bien fait la différence entre estime de toi et confiance en toi :

  1. D’abord Prends conscience de toutes tes compétences
  2. Ensuite, Connecte-toi à tes sensations physiques
  3. Enfin, Anticipe les moments de vulnérabilité

 

Pour aller plus loin, je t’invite à consulter mon Parcours Booste ta confiance en toi dans lequel tu retrouveras tous ces conseils ainsi que des exercices simples et ludiques pour les mettre en pratique. Grâce à lui, tu en apprendras beaucoup sur toi et tu sauras comment nourrir concrètement ta confiance en toi et surmonter les doutes qui t’assaillent.

N’hésite pas à ma faire part de ta vision et de tes expériences par rapport à la confiance en toi en commentaire.

Pour aller plus loin

  • Si tu as l’impression que ta vie t’échappe
  • Si tu as le sentiment de ne pas être à ta place
  • Si tu n’oses pas réaliser un changement auquel tu tiens
  • Si tu en a marre de laisser les autres décider pour toi

Mon Parcours Booste ta confiance en toi est fait pour toi !

 

Barbara Reibel

Coach Happiness, Auteure et Blogueuse
Fondatrice du site Happiness Factory et du blog En 1 mot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires