Comment le Yoga m’aide à Lâcher Prise

Forme & santé

11 juillet, 2018
5 Partages

Après une séance de hatha yoga, j’ai redécouvert la beauté du yoga mais aussi sa complexité. Les postures avec des jolis noms d’animaux, c’est bien mignon, mais ça demande un tonus musculaire et une souplesse qui ne vont pas forcément de soi. En tout cas, pas pour moi.

Yoga et noms d’oiseaux

Le nom des postures peut prêter à sourire : pigeon, aigle, chien tête en bas, cobra, sauterelle, … tout un bestiaire. Mais je n’ai pas souri longtemps. J’ai enduré les différentes postures dans un inconfort extrême en pestant intérieurement contre mes muscles rouillés, mon dos raide et mes articulations qui craquaient. Il m’aura fallu presque la totalité du cours pour entendre ce que la prof de yoga répétait depuis le début de sa voix douce et flûtée (je n’exagère pas, Renata possède vraiment une voix hypnotique) : « ne forcez pas, écoutez votre corps ».

J’étais en pleine posture du poisson, mes épaules et ma nuque me tiraient, quand je me suis dit : « c’est pas grave si je n’y arrive pas ». C’était pas comme si Renata, la prof de yoga, ne l’avait pas déjà dit – et redit. Mais c’est le temps qu’il m’a fallu pour lâcher mon mental. Et après ça, quel beau cadeau !

C’est normal de ne pas y arriver

N’allez pas imaginer que je touchais du front mes orteils, jambes tendues, mais chaque posture me paraissait plus agréable. Tout simplement parce que je m’arrêtais quand mon corps avait atteint ses limites. Assez rapidement, donc. Mais au lieu de lutter contre mon corps rétif, j’acceptais de ne pas « bien » faire la posture, ou de ne pas la tenir plus de cinq secondes, je lâchais prise.

Dans le yoga, « ne pas y arriver » fait aussi partie de l’apprentissage. Bien plus qu’un sport, le yoga est une école de la vie, où l’on apprend l’humilité, le lâcher prise et l’équilibre … la célèbre Voie du milieu.

La voie du mileu, sauce moderne

Selon le fondateur du bouddhisme, lSiddhārtha Gautama, la Voie du milieu consiste à éviter les extrêmes. Elle mène à l’éveil et à la libération de la souffrance. Le Bouddha, qui avait vécu dans le luxe avant de pratiquer une ascèse extrême, avait compris que le bonheur était dans l’équilibre. Sans prétendre à l’illumination, nous savons tous à quel point les extrêmes nous sont nuisibles. Lorsque nous investissons toute notre énergie dans une seule direction, nous créons un déséquilibre dans les autres domaines de notre vie. Certaines personnes sont tellement absorbées par leur travail qu’elles en oublient de se détendre et de passer du temps avec leurs proches. À l’inverse, l’oisiveté excessive crée une vie vide de sens.

Trouver cet équilibre délicat entre vie professionnelle, vie familiale, santé physique, équilibre émotionnel, vie amoureuse, développement personnel, etc., voilà un défi à relever au quotidien. Et pour lequel le yoga peut nous aider.

Fais du yoga et tais-toi

Comment ? D’abord, parce que le hatha yoga est un sport dynamique qui fait transpirer ! C’est bon pour le corps, surtout lorsqu’on est sédentaire. Essayez d’enchaîner les salutations au soleil et vous comprendrez vite pourquoi les profs de yoga ont la ligne. Ensuite et surtout, il nous aide à débrancher notre mental, à le faire taire. Comme toutes les pratiques psycho-corporelles, le yoga nous invite à vivre pleinement l’instant présent, à nous reconnecter à nos sensations physiques, à réhabiter notre corps et à mettre notre esprit sur « pause ».

En ce qui me concerne, j’ai senti un bienfait immédiat, une détente, un relâchement. J’ai d’ailleurs failli m’endormir pendant la relaxation finale, fâcheusement nommée la posture du cadavre (Savasana). Mais les bienfaits du yoga apparaissent surtout à plus long terme. Une pratique régulière amène plus d’équilibre et d’harmonie dans nos vies. On se donne rendez-vous dans quelques mois ?

5 Partages

Barbara Reibel

Coach Feel Good, Blogueuse et Auteure

Fondatrice de The Happiness Factory

 

Commentaires

avatar
  S’abonner  
Notifier de