La Méthode Barbara

La Méthode Barbara

La Villageneuvoise Barbara Reibel a publié « The happiness factory », soit 21 exercices d’auto-coaching qui ne prennent pas plus de 15 minutes par jour, avec le soutien de fichiers audio à télécharger.

Le 09/08/2018 05:01 par Jean-Christophe MEYER , L’Alsace.

La Méthode Barbara L'Alsace 8/08/2018

La méthode Barbara L'Alsace 08/08/2018

Barbara Reibel se définit comme « coach diplômée, webmaster et auteure passionnée d’un blog de développement personnel ». Elle vient de publier un livre paru chez Hugo New life qu’elle a titré The happiness factory. Le sous-titre est éloquent : « Un mois de challenge pour réenchanter ma vie ». Les couleurs flashy sont assumées.

Le message est clair : « C’est le bonheur si je veux. De manière décomplexée. Sans injonction. Dans une liberté retrouvée. Chacun à son rythme, sans contraintes » , explique l’auteure.

Elle propose avec son livre un programme de 28 jours, pas forcément en continu. Et avec au plus 15 minutes par jour. « On peut faire des pauses. Certaines sont prévues, de toute façon : il y a trois jours d’exercices, un jour de pause. » Un programme très léger, donc. Mais comme dans tout ouvrage de coaching, « on définit un objectif, comme on se préparerait pour un marathon ou apprendre l’anglais » , avec de petites choses à répartir dans son quotidien.

En plus, à chaque objectif, « si vous avez encore deux minutes » , il y a un exercice d’accompagnement, pour pouvoir lâcher prise mentalement. « Parce que, quand on est livré à soi-même, le mental, c’est le plus difficile. » Au menu de ces exercices : sophrologie, auto-hypnose, body-scan, balayage corporel, exercice de yoga, bouquet de talents, et même… rangement de placard. Pour certains, des enregistrements audio sont disponibles en ligne. Parce qu’il est difficile de faire un exercice d’auto-hypnose les yeux fermés sans soutien !

Selon son envie

Le livre laisse de larges parties en blanc, pour que chacun puisse poursuivre ad libitum ses envies d’introspection. « C’est aussi un moyen d’aller au-delà des exercices, de comprendre ce qu’ils révèlent de soi. Nous nous sommes demandés si tout cet espace en valait la peine, avec l’éditrice. Mais quand on commence un programme, beaucoup de choses remontent, c’est intéressant de laisser la place pour la petite musique intérieure. » Avant les différents cycles, Barbara Reibel propose aussi quelques jours de préparation. « C’est indispensable, parce qu’il faut se poser, faire le bilan de sa vie, mettre des priorités. Sinon, c’est comme un régime, on se lance sur un coup de tête, et on arrête ! »

Tous les jours, une happyness box, le matin, on dit ce qu’on a prévu, et en fin de journée, on évalue les accomplissements, avec des smileys et on dit son moment préféré – de la journée.

Qui sont les personnes qui se lancent dans The happiness factory  ? « Je sais que, sur mon blog, le public est à 80 % féminin. » Le parti pris est donc très girly, dans la maquette, « mais je fais confiance à mon éditeur. » Des femmes (et des hommes) qui décident de changer. « Quand on se décide, c’est qu’on est dans une phase de changement, il y a beaucoup de questions qui accompagnent ce processus. »

Barbara Reibel a elle-même créé les exercices qu’elle propose, et les a testés. « C’est comme cela que le projet est né, en voulant partager tout ce que j’ai fait et qui m’a aidé à un moment ou un autre de ma vie. » C’est vrai pour ce livre… mais aussi pour les blogs qu’elle anime. « Une blogueuse, c’est une partageuse. Jusqu’à être un influenceur. C’est ce que je trouve très intéressant dans le blogging. »

 


Rosenau, blogueuse et écrivain

La bibliothèque de Rosenau organisait samedi matin une rencontre avec la blogueuse et écrivain Barbara Reibel.

Le 13/06/2018 par Jean-Christophe MEYER, L’Alsace.

Rosenau Blogueuse et écrivain L'Alsace 13/06/2018

Samedi matin, la bibliothèque de Rosenau accueillait l’écrivain et blogueuse Barbara Reibel, de Village-Neuf. Elle anime deux blogs, Humour Me, En 1 Mot, et a présenté son dernier-né, le site The Happyness Factory. « C’est un site de coaching, une nouvelle approche qui est l’aboutissement des autres. »
Elle a aussi publié des livres, dont le petit dernier, la troisième saison de ses 52 nuances de vie. « Ce sont des extraits de vie, de cours billets qui se suivent d’une saison à l’autre » , explique-t-elle. À Rosenau, elle a rencontré les lecteurs de ses blogs ou de ses livres. Leur a parlé des interviews « on the road », avec des spécialistes de différentes techniques de développement personnel – et des exercices de bien-être qu’elle propose, des exercices faciles et adaptés à nos modes de vie contemporains – une dizaine de minutes au plus.
Elle a aussi raconté ses débuts en écriture, avec cette amie qui lui a lancé : « Tu n’écriras pas quand tu seras retraitée. Si tu ne le fais pas maintenant, tu ne le feras jamais, parce que ton agenda ne sera pas moins chargé ! » Piquée au vif, le soir même, elle s’est lancée… « Je me suis rendu compte que c’était tellement fort que cela valait la peine de dormir un peu moins, de ne pas regarder un film, etc. » Sur ses blogs, ce qu’elle aime, c’est partager, échanger… Ce qu’elle a pu donc faire en direct, à Rosenau.